Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.

close
Une question ?
Voir la vidéo

FRANCK César

Très belle lettre musicale dans laquelle César Franck donne des indications pour l'exécution de son poème symphonique
2 200,00 €
Autographe disponible à la vente
100% secure payments
Faire une offre

Votre offre est envoyée.

Your Offer is accepted, please check your inbox.

  •     *Champs requis

Chargement

Une question sur cet autographe ?
Référence:
G 2684
Description

FRANCK (César). Né à Liège. 1822-1890. Compositeur et organiste d'origine belge.

L.A.S. « Cesar Franck » à un ami [un chef d'orchestre]. S.l.n.d. 4 pp. in-8. 

Très belle lettre musicale dans laquelle César Franck donne des indications pour l'exécution de son poème symphonique Le Chasseur Maudit (dont la première représentation eut lieu en 1883).

...Merci mille fois. Vous êtes absolument aimable de vous être attelé à mon chasseur, qui pour être un peu rude à mettre sur pied n'est pas ingrat une fois qu'il a été bien travaillé et vous le ferez très bien travailler, car je sais que vous êtes un vrai chef d'orchestre dans la haute acception du mot. Je pensais ne vous faire aucune recommandation et malgré cela n'avoir aucun doute sur la ferme exécution de mon œuvre mais cependant puisque vous me le permettez je vais vous en faire qq unes. 1°. Pendant toute la première partie jusqu'au mineur page 8, conservez, malgré l'augmentation graduelle de sonorité un grand calme (aucune agitation). 2. A partir de la page 8 plus de chaleur et un peu plus aussi à partir de la lettre B. 3. Pges 39-40 et 41 exigez des cors toutes les notes bouchées et fortissimo. 4. Pages 66-67 et 68 recommandez aux 1ers violons de se soigner. 5. Demandez une grande sonorité aux altos et Vcelles (violoncelles) pages 73 et 74. Jouez très piano à partir de la 2° mesure de la page 75 pour éclater à la lettre W page 77. Je vous adresse ces recommandations tout en pensant que j'aurais pu ne pas vous les faire et je vous adresse du fond du cœur tous mes remerciements pour le soin que vous prendrez... En p.s., il ajoute ...Vous seriez bien aimable de me donner des nouvelles du concert...

L'œuvre s'inspire de la ballade Der wilde Jäger (« Le Chasseur sauvage ») du poète romantique allemand Gottfried August Bürger : un dimanche matin, au son des cloches et des chants, un comte du Rhin fait sonner les cors et part à la chasse au lieu d'assister au culte dominical. Sacrilège, il est maudit par une voix terrible qui le damne pour l'éternité. Dans sa chevauchée, il est poursuivi par des diables hurlants, et conduit directement vers la bouche béante de l'enfer.

Franck a parfaitement su rendre l'atmosphère sombre et fantastique du poème, notamment par ses lugubres appels de cors d’harmonie et sa subtile orchestration. La fin de la pièce évoque le « Songe d’une nuit de sabbat » de la Symphonie fantastique du grand Berlioz.

Achevée le 31 octobre 1882, l'œuvre fut créée à la salle Érard le 31 mars 1883 par la Société nationale de musique dirigée par Édouard Colonne.

Détails du produit
G 2684
QR Code

Scan this code! phone_iphone

Produits liés

Menu

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Créez un compte gratuit pour sauvegarder les articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter