Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.

close

MONET Claude à Hamman

Monet exprime son mécontentement suite à l'accrochage de ses toiles à l’exposition universelle qui consacrait l’ouverture de la Tour Eiffel

4 800,00 €
Derniers articles en stock
Description

MONET Claude.

Né à Paris. 1840-1926.

Peintre impressionniste. 

Lettre Autographe Signée « Claude Monet » et des initiales « C. M. » à « Cher Monsieur Hamman » [l’associé du galériste Georges Petit].

Giverny, 12 septembre 1889. 3 pages 1/4 in-8.

 

Après avoir indiqué qu’il allait « arranger » le tableau de Charles Ephrussi [probablement la toile intitulée Les Glaçons, peinte en 1880, acquise par Charles Ephrussi en 1889], et lui renvoyer, Monet remercie des renseignements communiqués par Hamman sur son exposition à la Tour Eiffel, renseignements qu’il aurait souhaités meilleurs, et se dit plutôt ...surpris qu’il y vienne encore quelqu’un, car on a fait tout ce qu’il fallait pour le contraire et ne suis pas très satisfait vous pouvez en faire part à Mr Petit qui sait très bien faire annoncer chaque jour l’existence de l’exposition de la tour Eiffel sans jamais rapporter que la mienne existe encore...

Les affiches ont été suprimées (sic) sur le bould [boulevard] et c’est à peine s’il l’on en voit une à la porte de la rue de Sèzes (sic, pour Sèze, dans le 9e arrondisssement, Paris)...

Je n’ai pas été très flatté non plus que mes tableaux servent de décoration au couloir d’entrée pour l’exhibition de la Tour, et cela gratuitement comme pour une chose de peu d’importance on aurait pu au moins me consulté (sic). C’est faire vraiment bien peu de cas des gens. Enfin je suis heureusement au dessus de cela. C’est une nouvelle expérience dont je saurai me souvenir...

Il ajoute en p.s. : ...Je viendrai dans le ct(courant) de la semaine prochaine pour assister au décrochage et faire rendre les tableaux à leurs propriétaires...

Claude Monet avait conclu un accord avec le galériste Georges Petit (1856-1920) en 1885. Désormais, celui-ci assurait l'achat et la commercialisation d'une partie des œuvres du peintre, rompant ainsi l’exclusivité dont bénéficiait jusque-là auprès de Monet le marchand d’art Durand-Ruel.

En juin 1889, Georges Petit offrait au peintre impressionniste les cimaises de sa galerie située 8 rue de Sèze (dans le 9ème  arrondissement de Paris), Monet y exposait une centaine de ses peintures conjointement avec les sculptures de Rodin, et le concours d'Hamman, l’associé de Georges Petit (avec Alexandre Protais). Monet n’en fut que moyennement satisfait, Rodin, au sommet de sa gloire, se réserva la vedette...

La même année, à l’occasion de la prestigieuse Exposition universelle qui consacrait l’ouverture de la Tour Eiffel au public, plusieurs toiles de Monet figurèrent à l’exposition centennale de l’art français.

 

Directeur de la Gazette des Beaux-Arts, ami de Marcel Proust, et des peintres impressionnistes, Degas qu’il admirait, Manet, Renoir, un grand ami, et Monet dont il acheta trois toiles, Charles Ephrussi était originaire de Russie, né à Odessa en 1849 (mort à Paris en 1905), issu d’une riche famille de banquiers. Il possédait une très belle collection de netsuke, et fut l'un des plus importants collectionneurs d’art de son époque. Il eut pour secrétaire le poète Jules Laforgue. 

Détails du produit
G 5365
Produits liés

Menu

Paramètres

Créez un compte gratuit pour sauvegarder les articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter