Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.

close

ENFANTIN (Prosper). Chef de file du mouvement Saint-Simonien. Manuscrit

Manuscrit de travail au sujet de l’élaboration à la Chambre des lois sur les chemins de fer.

Enfantin déplore le manque de courage du ministre des Travaux-Publics et l’immobilisme des députés 

VENDU

Faire une offre

Votre offre est envoyée.

Your Offer is accepted, please check your inbox.

  •     *Champs requis

Chargement

Référence:
G 5434
Produits liés
Description

ENFANTIN (Prosper Barthélémy, dit « Père Enfantin »). Né à Paris. 1796-1864.

Ingénieur et économiste. Il fut l’un des chefs de file du mouvement Saint-Simonien.

Manuscrit Autographe. S.l.n.d. 7 pp. 3/4 in-8.                                                

 

Manuscrit de travail au sujet de l’élaboration à la Chambre des lois sur les chemins de fer.

 

Enfantin déplore le manque de courage du ministre des Travaux-Publics et l’immobilisme des députés :

 

...Mr le ministre des travaux publics qui s’est refusé d’abord à croire aux doléances des compagnies et qui a répondu à leurs premières démarches : « il n’y a rien à faire », commence à dire, comme un de ses prédécesseurs : « il y a quelque chose à faire. » il est vrai qu’il ajoute peut être in petto : « mais la chambre ne veut rien faire ». (...), en politique il y a moins, beaucoup moins d’opinions que d’intérêts (...). La France voudra-t-elle donc enfin avoir des chemins de fer ? Toute la question est là. Depuis bientôt vingt ans, l’Europe s’est mise à cette grande œuvre de renouvellement des voies de communication, et la France n’a pas encore une seule ligne qui traverse son territoire ! c’est pitoyable

Et bien si les travaux de Paris à Lyon sont suspendus, si la ligne de Lyon à Avignon ne commence pas immédiatement les siens, si mêmes les deux compagnies qui font ces chemins ne parviennent à les construire qu’en ruinant leurs actionnaires et se mettant dans l’impossibilité de bien construire et de bien exploiter, ne serait-ce pas reculer pour bien longtemps encore la réalisation pour la France de ce grand réseau de fer sur lequel l’industrie, le commerce, l’agriculture, la politique elle-même fondait tant d’espérance ? 

Le moment est donc venu pour tout le monde, pour les compagnies, aussi bien que pour les chambres et le gouvernement et pour la presse elle-même, d’examiner quelle est la part de responsabilité que chacun voudra prendre ou dans la gloire d’avoir contribué à la réussite de cette grande œuvre, ou dans la honte que notre imprudence, notre inertie, notre égoïsme ferait pour tout le pays, s’il reste ainsi en arrière du prodigieux travail auxquelles se livrent avec succès toutes les grandes nations européennes...

Détails du produit
G 5434
QR Code

Scan this code! phone_iphone

Menu

Paramètres

Créez un compte gratuit pour sauvegarder les articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter