Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.

close
Voir la vidéo

MAURIAC, au père dominicain Jacques Laval, 13 janvier 1934.

...Pensez beaucoup à moi ces jours-ci...

130,00 €
Autographe disponible à la vente
Faire une offre

Votre offre est envoyée.

Your Offer is accepted, please check your inbox.

  •     *Champs requis

Chargement

Référence:
G 1151
Produits liés
Aucun articles
Description

MAURIAC (François). Né à Bordeaux. 1885-1970. Écrivain et poète français.

Lettre dactylographiée signée « François Mauriac » à un ami (le père Jacques Laval ?).

Paris, 38, avenue Théophile Gautier, 13 janvier 1934. 1 page in-4.

Réf. G 1151

Charmante lettre d’amitié de François Mauriac, récemment élu à l’Académie Française.

...Je n’oublie pas votre promesse de venir me voir en janvier... commence l’écrivain avant de poursuivre ...Je sais que vous êtes très peu libre ; mais si vous m’avertissez quelques jours à l’avance je m’arrangerai toujours pour vous recevoir au jour que vous me fixerez... Il ajoute ...Pensez beaucoup à moi ces jours-ci...

 

Issu d’une famille bourgeoise, François Mauriac resta, sa vie durant, profondément marqué par ses racines bordelaises, comme en témoigne la plupart de ses romans. Son premier recueil de vers, Les mains jointes, fut publié en 1909. Suivirent ensuite de nombreux grands romans où l’écrivain se révéla un remarquable analyste des passions de l’âme : Genitrix(1923), Le désert de l’amour(1924), Thérèse Desqueyroux (1927),Le nœud de vipères (1932), etc.

Jacques Laval (1911-2002) commence sa carrière ecclésiastique en tant que prêtre au Diocèse de Reims (1937-1943) avant d’intégrer l’ordre des dominicains. Il occupe au début des années 1950 le poste de directeur du secteur culturelle de la télévision du Vatican. Il était en relation avec de nombreux écrivains et artistes, notamment de François Mauriac.

Il publiera plusieurs romans, parfois sous le pseudonyme de Jean Lorbais.

Le père Laval vécut une grande partie de sa vie au Couvent des dominicains, rue de la Glacière à Paris où il est mort.

Détails du produit
G 1151
QR Code

Scan this code! phone_iphone

Menu

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Créez un compte gratuit pour sauvegarder les articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter