Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.

close

GENEVOIX (Maurice). Lettre autographe signée.

SUPERBE LETTRE D'AMITIE

600,00 €
Derniers articles en stock
Description

GENEVOIX (Maurice).

Né à Decize. 1890-1980.

Écrivain français.

Prix Goncourt en 1925, Grand Prix National des Lettres pour l’ensemble de son œuvre en 1974.

L.A.S. « Maurice Genevoix » à Raymond Cortat.

Saint-Denis de l’Hôtel (Loiret), 19 août 1958.

 

Superbe lettre d’amitié :

 

...Où êtes-vous ? Et où cette lettre vous rejoindra-t-elle ?... interroge Genevoix, ...La dispersion des vacances, et surtout l’itinérance automobile, les levers de camp répétés et rapides ont de ces traitrises à double sens... Après un séjour à Blagnac, les Genevoix ont retrouvé leur maison au hameau des « Vernelles », pour une semaine : ...Ce n’est pas d’aujourd’hui, vous le savez, que je vous compte au nombre, au très petit nombre, mais ne le répétez pas, de ces jurés imaginaires dont la pensée, (...) accompagnent notre travail. Notre plume même, si je puis dire, se souvient. (...), il y a, le temps venu, le rare plaisir d’esprit et d’amitié qui tient à la rencontre même, à ses échanges, à sa clarté, au son d’une voix, fût-ce comme cette fois, à travers la lecture et de loin. Comment aurais-je oublié notre rencontre de « Breteuil », et ce lecteur de la Dernière Harde [roman publié chez Flammarion en 1938],compagnon de forêt, de découverte, d’enthousiasme ? Je viens de le retrouver avec l’élan du premier jour.

Dans ce sens, oui je veux bien, je suis resté « pareil à moi-même ». Nostalgique permanence ! J’ai pourtant beaucoup changé, pas mal vieilli : on n’y peut rien… Mais si Renard n’accuse pas trop ces trop réelles « flétrissures de l’âge », vous y êtes bien pour quelque chose, croyez-le. C’est cela que je voulais vous dire, en oubliant la cascade des années...

Il pense remonter à Paris peu avant la rentrée scolaire, le 1er octobre, ...date extrême. J’espère que nous trouverons alors, sans trop tarder, l’occasion d’une rencontre. Car Mon désir est grand de retrouver, à propos de Renard ou de Rouge, et avec vous, tant de choses importantes que nos contemporains sont en train, les pauvres, d’oublier...

 

Maurice Genevoix fut élève au lycée d’Orléans, puis au lycée Lakanal, avant d’entrer à l’École normale supérieure. Mobilisé en 1914, il dut interrompre ses études pour rejoindre le front comme officier d’infanterie. Très grièvement blessé, il devait tirer de l’épreuve terrible que fut la guerre des tranchées la matière des cinq volumes de Ceux de 14 : Sous Verdun (1916), Nuits de guerre (1917), Au seuil des guitounes (1918), La Boue (1921), Les Éparges (1923), œuvre qui prit place parmi les grands témoignages de la Première Guerre mondiale.

La paix revenue, Maurice Genevoix devait renoncer à sa carrière universitaire pour se retirer en Sologne et se consacrer à la littérature. Son œuvre abondante a souvent pour cadre la nature du Val-de-Loire dans laquelle évoluent en harmonie hommes et bêtes. On citera : Rémi des Rauches (1922), Raboliot, qui lui valut une précoce reconnaissance avec le prix Goncourt 1925.

L’ensemble de l’œuvre de Maurice Genevoix témoigne des relations d’amitié entre les hommes, entre l’Homme et la Nature, mais aussi entre l'Homme et la Mort. Son écriture est servie par une mémoire vive, un souci d'exactitude, et un sens poétique.

 

Raymond Cortat. Né à Aurillac. (1901-1972). Auvergnat de naissance, Cortat a été instituteur à Aurillac, sa ville natale, puis nommé inspecteur des écoles primaires du département de la Seine. Poète et romancier, il reçut le prix Sully-Prudhomme en 1936.

 

Détails du produit
G 4283
Produits liés
Aucun articles

Menu

Paramètres

Créez un compte gratuit pour sauvegarder les articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter