Une question ?
Voir la vidéo

NODIER Charles. Ecrivain, préromantique. Lettre autographe à l'éditeur Delangle, 1826 (Réf. G 3740)

Mise au point de Nodier auprès de son éditeur et ami Nicolas Delangle 

500,00 €
Autographe disponible à la vente
100% secure payments
Faire une offre

Votre offre est envoyée.

Your Offer is accepted, please check your inbox.

  •     *Champs requis

Chargement

Une question sur cet autographe ?
Référence:
G 3740
Description

NODIER (Jean-Charles-Emmanuel).

Né à Besançon. 1780-1844.

Ecrivain français.

L.A.S. « Charles Nodier » à « Mon cher Delangle ».

S.l.n.d. [Paris, décembre 1826]. 1 page in-8. Suscription. Cachets postaux.

 

Mise au point de Nodier auprès de son éditeur et ami Nicolas Delangle concernant le nombre d’exemplaires à lui remettre : …Je remarque que vous m’avez donné seize exemplaires, ce qui me paroit un peu au dessus de nos conditions. Cependant comme cette première livraison m’engage envers les personnes à qui je le donne, je vous prie, sans compensation, de continuer à m’en fournir le même nombre c'est-à-dire dix-huit avec les exemplaires de la Quotidienne [le journal]. L’exemplaire en papier d’Hollande n’y est pas compris…. Il termine en le priant de venir le voir au plus vite…

Il semble que Nodier ait rencontré Delangle en 1823 à l’occasion de l’édition variorum de Rabelais constituée par l’éditeur Dalibon, employeur du jeune Delangle. Breveté libraire en 1826, Delangle élabore et réalise avec Nodier la collection des Petits Classiques François. Le tout nouvel éditeur, installé « rue du Battoir St André des Arcs [Arts] » devient donc dans les années 1827-1830 l’un des éditeurs privilégiés de Nodier et ce dernier, à en juger par la liste des titres édités par Delangle, se serait tout bonnement arrogé les fonctions de directeur littéraire de la maison Delangle…

L’édition projetée de l’Histoire du roi de Bohême entraînera l’éditeur dans la faillite. Delangle cessera toute activité en 1831.

Le 3 janvier 1824, Nodier était nommé bibliothécaire du comte d’Artois, futur Charles X, à la bibliothèque de l'Arsenal. Ce poste lui permit de tenir un salon littéraire, le « Cénacle », et de promouvoir le romantisme. Alexandre Dumas a donné dans ses mémoires une description de ce salon où se croisèrent tous les futurs grands noms de la littérature romantique française. C'est au cours d'une de ces réunions que fut récité pour la première fois le fameux Sonnet d'Arvers.

 

Détails du produit
G 3740
QR Code

Scan this code! phone_iphone

Produits liés
Aucun articles

Menu

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Créez un compte gratuit pour sauvegarder les articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter