Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.

close

PUCCINI donne quelques recommandations à Clausetti

SUPERBE LETTRE sur sa vie et ses opéras

3 300,00 €
Autographe disponible à la vente
Description

PUCCINI (Giacomo). Né à Lucques. 1858-1924.

Compositeur italien d’opéras.

Lettre Autographe Signée « Giacomo Puccini » à « Caro Claudio » [Carlo Clausetti].

Torre del Laggo, 11 novembre 1913. 4 pages in-8. Enveloppe affranchie.

EN ITALIEN. 

Très belle lettre dans laquelle Puccini évoque plusieurs opéras, (ou projets, comme La Rondine pour le Carltheater de Vienne) et les représentations de Manon Lescaut à Berlin...

En 1912, Puccini de passage à Paris avait assisté à une représentation de La Houppelande de Didier Gold. Enthousiasmé, il envisage d’en tirer un opéra.

 

Dans cette lettre, Puccini indique qu’il veut donner à traduire à Giuseppe Adami  La Houppelande, "Je crois qu'il y parviendra" et évoque une représentation de Manon Lescaut à Berlin "Tu verras que Manon ne sera même pas joué à Berlin le 29"...

"Je suis heureux que tes regards me permettent de profiter un peu de la Maremme (région de Toscane où Puccini possédait une maison). Dès que tu seras là-bas écris-moi comment les choses se déroulent. En attendant je te souhaite bon voyage"...

Il indique avoir reçu de Vienne des propositions "sérieuses et concrètes", ainsi que la somme de 200.000 couronnes pour un opéra-comique en prose ("pas une opérette", précise-t-il !). Mais pour le moment, il préfère temporiser « Je sursois, je reprends mon souffle, mais je ne dis pas non... ».

À Vienne, il se réjouit que les théâtres affichent complets avec Fanciulla, même à Schwerin d’où Serra lui écrit en lui envoyant le projet Holzbauer, mais, jugé trop onéreux. "Cette semaine à Vienne, donc, Fanciulla, Bohème, Butterfly, " c’est ce que Pick Mangiagalli lui a écrit.

« Avec Adami, on cherche, on cherche », dit-il, "mais pour l’instant nous créons dans la douleur , c’est difficile, une vraie douleur", plus vive encore que celle provoquée par les "télégrammes manqués et les ukases" qui leur sont adressés à tous deux...

Il lui souhaite de se divertir à Berlin, et lui fait quelques recommandations au sujet de la mise en scène de Manon : dans le 1er acte, moins de chœurs, dans le second, de l’élégance avec des costumes d’époque, que le décor du 3eme acte soit inspiré des gravures vues à Paris... Enfin, dans le 4eme acte, Puccini aimerait un paysage de désolation sur fond de crépuscule « poétiquement tragique »...

Détails du produit
G 4783
QR Code

Scan this code! phone_iphone

Menu

Paramètres

Créez un compte gratuit pour sauvegarder les articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter