Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.

close

MALRAUX André, écrivain, homme politique. Lettre autographe (G 3858)

TRES BELLE LETTRE à Emmanuel Berl 

950,00 €
Autographe disponible à la vente
Faire une offre

Votre offre est envoyée.

Your Offer is accepted, please check your inbox.

  •     *Champs requis

Chargement

Référence:
G 3858
Produits liés
Description
MALRAUX (André). Né à Paris (1901-1976).
Écrivain et homme politique. Intellectuel engagé. Ministre de la Culture.
L.A.S. « André Malraux » à l’essayiste EMMANUEL BERL. S.l.n.d. [1949-50].
1 page 3/4 in-8 à son adresse [19bis avenue Victor Hugo. Boulogne S/Seine].

Belle et intéressante lettre d’un intime de Malraux.

 

...Si la rechute (qui semble tout de même tirer à sa fin) comporte un personnel traitement, piqûres particulières etc.... Ça fait son effet, mais je suis bien délabré... Il ne me semble pas que l’univers soit parti à nous laisser finir nos petits ouvrages (car dans ce lit, j’arrange tout de même l’édition en un seul volume de la Psycho mis en ordre, ce qui n’est pas un petit travail) [il s’agit des essais sur l’art intitulés La Psychologie de l’Art, publiés de 1947 à 49 chez Skira], mais en définitive on ne s’est jamais. Quant à « se dépêcher », c’est une plaisanterie. Ça consiste surtout à être obligé de se dépêcher de recommencer... Il a envoyé chez Berl, rue Montpensier, La Monnaie de l’Absolu (troisième volume de La Psychologie de l’Art, Skira, 1950) et le Goya (Saturne, essai sur Goya, NRF, 1950), il prévient Beuvet... Il poursuit dans un style télégraphique : ...secrétaire ou bonne dactylo : néant. Vacances... Puis, sur la pensée politique : ...A propos de votre théorie de l’amitié politique : la camaraderie de combat, oui ; mais politique, je ne sais pas. Il y a aussi la camaraderie, l’accord constructif de ceux qui précisément refusent tout parti, quand c’est pour des raisons qui en sont. Je crois plutôt que votre tempérament s’accorde mieux à l’action chaleureuse d’un groupe qu’à une communauté passive de points de vue [...] ...sur ces bonnes paroles...

 

En 1928 il fait la connaissance de Malraux et lui dédie Mort de la pensée bourgeoise (Grasset, 1929), un pamphlet dans lequel il dénonce l’atonie de la pensée intellectuelle et politique de ses contemporains, excepté le Malraux des « Conquérants » dont il fait l’éloge. En 1932, il lance l’hebdomadaire Marianne, puis Pavés de Paris qu’il dirige jusqu’en 1940. Les deux écrivains nouèrent des liens d’amitié. Berl, dans les entretiens qu’il accorda à Patrick Modiano à la fin de sa vie, lui confiait les raisons de la longévité de sa grande amitié avec Malraux, toute intellectualisée : « Je crois qu’il y a un lien entre sa métaphysique et la mienne, sans cela, on n’aurait pas pu se supporter aussi longtemps, tant d’années, tant d’heures. Il y a une obsession du divin ressenti en tant qu’absence, auquel il faut penser toujours sans en parler jamais... » [Interrogatoire, entretiens avec Patrick Modiano, 1976].

Détails du produit
G 3858
QR Code

Scan this code! phone_iphone

Menu

Paramètres

Créez un compte gratuit pour sauvegarder les articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter