BLANC Louis. Membre du gouvernement provisoire de la 2de république. Lettre Autographe, 1848 Réf. G 3723)

Au tout début de l’exil de Louis Blanc : Cette lettre est envoyée de Londres en décembre 1848 : après les journées insurrectionnelles de juin 1848, Louis Blanc avait été contraint de quitter la France, pour la Belgique, puis l’Angleterre, qui deviendra sa terre d’exil

600,00 €
Autographe disponible à la vente
Faire une offre

Votre offre est envoyée.

Your Offer is accepted, please check your inbox.

  •     *Champs requis

Chargement

Référence:
G 3723
Description

BLANC (Louis).

Né à Madrid. 1811-1882.

Historien et homme politique français. Membre du gouvernement provisoire de la IIe République (1848).

L.A.S. « Louis Blanc » [à Monsieur Escudier, éditeur à Paris].

                                                             Londres, 12 décembre 1848. 3 pp. 1/2 in-8. Enveloppe affranchie.                                                                         

Au tout début de l’exil de Louis Blanc : Cette lettre envoyée de Londres est datée de décembre 1848 : après les journées insurrectionnelles de juin 1848, Louis Blanc avait été contraint de quitter la France, pour la Belgique, puis l’Angleterre, qui deviendra sa terre d’exil…

 

Louis Blanc tâche de régler certains problèmes d’éditions qui ne sont pas à son avantage : …il y a eü une première faute commise : l’édition à un franc. Ce qui est certain, c’est que le chiffre de dix mille exemplaires est fort au dessous de mon attente. Quoiqu’il en soit, et puisque vous désirez continuer cette publication, la proposition qui m’a été faite au nom de MMr Garnier restera comme non avenue...

Il l’autorise à terminer ...avec Mr Parmentier l’affaire relative à l’Organisation du travail…, s’étonne de ne point avoir reçu son dû, ...Il y a dans le traité que vous m’avez envoyé une clause que je ne comprends pas bien. C’est celle qui porte qu’en cas d’éditions nouvelles, je vous donnerai toujours la préférence, aux termes et conditions stipulés pour l’édition présente...

Il estime ces conditions irrecevables ...je ne pourrais même pas vendre, par exemple, la propriété de mon livre, le cas échéant. Voyez s’il n’y a point là un vice de rédaction...

Pour ce qui est de la brochure sur la présidence, ...je crois vous avoir dit que c’était un petit cadeau que j’entendais faire à une association d’ouvriers. Il ne s’agit pas, du reste, d’un ouvrage dans les formes, mais de quelques pages seulement, (...). Je vous l’aurais envoyée bien volontiers, si je ne me trouvais engagé par la réponse que j’ai faite à une demande antérieure à la votre. Cette demande m’a été adressée par un ami, pour une librairie sociale, annexée aux corporations. Je ne sais pas bien si c’est la même chose que la société des typographes, et j’ai lieu de croire que non, d’après ce qui m’a été dit depuis (...). Quel malheur que d’être ainsi obligé de traiter les affaires par correspondance ! Mais mon exil ne sera pas éternel, Dieu merci !...

Vous m’aviez demandé ma biographie. Je vous ai envoyé deux journaux anglais, le Spirit of the age et le Britannia : les avez-vous reçus ? Le Spirit of the age est le journal le plus démocratique de ce pays-ci ; le Britannia est un journal tory [conservateur], ultra tory plutôt : ce sont les deux extrêmes...

 

Après la Révolution de février 1848, Louis Blanc devient membre du Gouvernement provisoire de la IIe République. Cependant, n'ayant pu obtenir un ministère du travail, il est chargé d'une commission pour les travailleurs, sans budget et sans pouvoir réel. Il tente de mettre en œuvre ses idées : associations, conciliations entre les patrons et les salariés, propositions de projets de loi. Mais après le succès des conservateurs en avril 1848, Blanc se trouve être écarté du gouvernement pour ses idées socialistes. Soupçonné d'avoir participé aux émeutes de juin 1848, il doit s'exiler en Angleterre jusqu'en 1870, date de la fin du Second Empire.

Le livre de Louis Blanc, Organisation du travail, est paru pour la première fois en 1839. L'auteur y propose de substituer l'organisation du travail et l'association à la concurrence capitaliste sans limites, en utilisant pour ce faire la « force de l'État démocratiquement constitué » ; une thèse qui connut un retentissement considérable. Au cours de ses rééditions successives, Louis Blanc ajouta une deuxième partie consacrée à la propriété littéraire, où il discute la proposition de Lamartine sur le droit d’auteur. 

Détails du produit
G 3723
QR Code

Scan this code! phone_iphone

Produits liés
Aucun articles
Vus récemment

Menu

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Créez un compte gratuit pour sauvegarder les articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter