Une question ?
Voir la vidéo

CADOUDAL (Georges). Général chouan, commandant de l'armée catholique de Bretagne.

Très belle lettre relative à la pacification (Cadoudal demanda la paix le 1er février 1800)

 

9 500,00 €
Autographe disponible à la vente
100% secure payments
Faire une offre

Votre offre est envoyée.

Your Offer is accepted, please check your inbox.

  •     *Champs requis

Chargement

Une question sur cet autographe ?
Référence:
G 5487
Description

CADOUDAL (Georges).

Né à Brec’h. 1771 - mort guillotiné le 25 juin 1804, à Paris.

Général chouan, commandant de l'Armée catholique et royale de Bretagne. Il conspira contre Bonaparte et fut guillotiné.

Lettre Autographe Signée « Georges » au général Brune. 23 février (1800).

1 p. grand in-4. Date de la main de Vern le secrétaire  du général Brune « 4 ventose an 8. Georges ».

 

D’une grande rareté.

 

Très belle lettre relative à la pacification (Cadoudal demanda la paix le 1er février 1800)

La 3ème chouannerie, qui débuta en octobre 1799, remporta d’abord de grands succès, avant de se trouver confrontée à des difficultés dues en partie au renfort des troupes républicaines redéployées dans l’Ouest par Bonaparte.

Le coup d’État du 18 brumaire (9 novembre 1799) amenait Napoléon Bonaparte au pouvoir. Il nomme Gabriel d’Hédouville à la tête de l’Armée de l’Ouest et entame des négociations avec les Royalistes. Mais malgré qu’Hédouville ait obtenu la suspension des armes de la part de nombreux chefs chouans et vendéens, Bonaparte décida d’intensifier la pression militaire par l’envoi de nouvelles troupes.

Cadoudal, qui souhaitait continuer le combat, perd une dernière bataille au Pont du Loc’h et doit se résoudre à capituler, le 10 février 1800.

Le 25 février, deux jours après cette lettre, Cadoudal se met en route pour Paris dans l’espoir de rencontrer le Premier Consul. Il le voit deux fois, le 4 et le 6 mars, mais cette dernière entrevue se passe mal. Le 9 avril, il quittait Paris pour Londres.

 

…La lettre que vous trouverez ci-incluse vous prouvera que vos troupes se portent encore à de grands excès. Au Nom de Dieu donner des ordres positifs et sévissez contre ceux qui oseraient les enfreindre. Le Morbihan est en pleine paix il serait tems de le déclarer à son de trompe, ce seroit je crois un moyen d’empêcher la troupe d’en vexer les habitants…

Cadoudal redoute que le remplaçant du général Brune (qui quitte le commandement de l’Armée de l’Ouest le 26 avril 1800) ne soit pas dans les mêmes dispositions : …J’ai tant de peur de voir une mauvaise tête nous commander après votre départ qu’à chaque lettre je ne cesserai de vous répéter de faire choix d’un homme sage et sensé que vous chargerez de consommer dans ce pays l’œuvre de la paix si heureusement commencé par vous alors il vous aura la double obligation de l’avoir préservé d’une dévastation et à votre départ de l’avoir mis entre les mains d’un homme propre à cicatriser et non à renouveller ses plaÿes. J’oubliois de vous annoncer encore un autre assassinat commis sur un nommé Davalo dans la paroisse de Tréal proche Ploërmel. Au nom de l’humanité mettez fin à ces malheurs

Détails du produit
G 5487
QR Code

Scan this code! phone_iphone

Produits liés
Aucun articles

Menu

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Créez un compte gratuit pour sauvegarder les articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter