Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.

close

CELINE "La misère simplifie tout..."

Émouvante lettre à une amie

2 800,00 €
Derniers articles en stock
Description

CÉLINE (Louis-Ferdinand Destouches, ditL.-F.).

Né à Courbevoie. 1894-1961. Médecin et écrivain.

Lettre Autographe Signée « L.F.C » à « Chère Madame » [Madame Bailles].

S.l. , 20 juillet, sans date [1948]. 2 pages in-folio.

 

Émouvante lettre à une amie dans laquelle Céline évoque ses petits-enfants qu’il ne connaît pas encore, du fait de son exil au Danemark.

Hélas ! bien sur que la vie n’est pas drole a qui le dites vous !..., commence Céline ...Surtout pour les dames peut etre dont la vie est si brève. Les hommes font par contre tellement de sottises qu’ils se rendent aussi malheureux qu’elles finalement. Sottises politiques surtout, les plus graves. Oh il ne faut tomber ni dans l’alcool ni dans les toxines ! (...). Il faut surtout je pense essayer de beaucoup dormir. On ne dort jamais assez longtemps assez profondément. Le sommeil est vraiment la seule source de bonheur. Il donne seul la force de supporter la vie... Il ajoute : ...Croyez en l’homme dont l’insomnie est le supplice depuis 30 ans. Le sommeil est la seule volupté humaine. La seule volupté dont je suis jaloux en tous cas ! Ah Que je suis prosaïque. La misère simplifie tout...

Il aimerait bien la revoir, mais ...un monde nous sépare... dit-il, ...Je ne sais combien de bagnes, de gibets et de Guillotines ! qui ne tomberont pas ( je le crains du fait (mots biffés : que tous ces ustensiles m’embêtent du fait que je voudrais rentrer chez moi )... Il demande des nouvelles de son enfant et de son mari ...se lance-t-il dans la pratique ? (...). Je jabote au petit bonheur. L’âge déjà sans doute... Me voici grand père pour la 4eme fois ! Et je n’ai jamais vu aucun de ces petits enfants... Grd père en prison ! Voilà qq chose à ne pas dire !...

Les lettres de Céline à Mme Bailles, qui nous sont parvenues à ce jour, sont celles d’une « mystérieuse » correspondante habitant « 19 rue des Puits clos, à Toulouse » ; elles ont été écrites de 1947 à 1950 selon la datation établie par Jean-Paul Louis dans L’Année Céline 2013 (édition du Lérot, pp. 33 et suivantes), durant la période d’exil de Céline au Danemark où il s’était réfugié avec sa seconde épouse, Lucette Almansor, dans une petite maison au bord de la baltique, dans la solitude de l’austère lande danoise. Son exil durera 7 ans, de 1945 à 1951.

 

De son premier mariage avec Édith Follet, Céline avait une fille prénommée Colette (Céline n’aura pas d’autres enfants). Colette Destouches, née à Rennes en 1920, épouse Turpin, eut cinq enfants entre 1942 et 1950. Céline, qui était divorcé depuis 1926, n’aurait rencontré que l’aîné à son retour en France.

À la mort de Céline, Colette Destouches-Turpin refusa l’héritage de son père, constitué en grande partie de dettes à l’éditeur Gallimard.

 

 

 

 

 

 

Détails du produit
G 4295
Produits liés
Aucun articles

Menu

Paramètres

Créez un compte gratuit pour sauvegarder les articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter