HARAUCOURT (Edmond), poète et écrivain. Manuscrit autographe "Les Médecins" (G 3374)

Etonnante pièce pseudo-épique de 62 alexandrins

200,00 €
Autographe disponible à la vente
Référence:
G 3374
Description

HARAUCOURT (Edmond).

Né à Bourmont (Haute-Marne). 1856-1941. Poète et écrivain. Conservateur du musée du Trocadéro et du musée de Cluny. Poème Autographe Signé « Edmond Haraucourt » intitulé Les Médecins.

2 pages in-folio.

                                                                                                        

Etonnante pièce pseudo-épique de 62 alexandrins

…Gonthramm, le plus pieux des rois à cheveux longs, En Burgondie [...] est vénérable, ayant des vertus insolites. [...] Contre et pour tous, il est le maître auguste et fort, Celui qui pacifie, ordonne, et civilise, [...] Il est fidèle à tout serment qu’il a prêté [...] Puisqu’il doit la justice à son peuple, il la rend ! Il juge, sans émoi d’être jugé par d’autres [...]. Gonthramm, boit son vin sucré de miel Que l’épouse Austrehild a parfumé d’absinthe – Sa pauvre femme ! Il la regrette : elle est enceinte, elle râle, elle va mourir dans un moment […] C’est dommage ! Elle était merveilleusement blonde, Et très douce. Par qui va-t-il la remplacer ? Le pauvre roi qui cherche est navré d’y penser, Mais puisque Dieu l’exige, on y mettra bon ordre... La reine qui se tord tend sa bouche pour mordre, Saute, et tourne ses yeux en larmes vers le roi. [...] « Si je meurs, jure-moi par les saintes reliques De me venger sur ceux qui devaient me guérir ! Gonthramm, je ne veux pas être seule à mourir ! Jure-moi d’honorer ma tombe, si tu m’aimes ! » [...] « Par Saint Germer et Saint Martin, je te promets. Va tranquille » [...] Elle est morte. On l’enterre. On pleure. Sur sa tombe. Comme il en a prêté le serment par les Saints, le bon roi fait couper la tête aux médecins…

 

Auteur du fameux vers « Partir, c’est mourir un peu », Edmond Haraucourt, avait un talent protéiforme qu’il exerça dans plusieurs genres (poésie, théâtre, opéra, roman, journalisme, critique d'art). Président de la Fondation Victor Hugo, c'est sous le pseudonyme de Sire De Chambley qu'il publie son recueil érotique La Légende des sexes, des "compléments" disait-il à La Légende des siècles de Hugo, son maître en poésie. 

 

Détails du produit
G 3374
QR Code

Scan this code! phone_iphone

Produits liés
Aucun articles
Vus récemment

Menu

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Créez un compte gratuit pour sauvegarder les articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter