Une question ?

BALZAC - ROYCE William Hobart. Ecrivain américain, passionné de Balzac Lettre autographe (G 1368)

Belle lettre : ...Le travail lui-même est vraiment un travail balzacien ; et je l’ai fait entrer à la place qui lui revient dans le manuscrit de mon Supplément à une bibliographie Balzacienne, où votre nom, comme dans le poème Abou Ben Adhem, « guide tout le reste » ; et aussi comme celui (votre nom), non parce qu’il ouvre l’alphabet, mais parce que vous "aimez vos semblables",... 

70,00 €
Autographe disponible à la vente
Faire une offre

Votre offre est envoyée.

Your Offer is accepted, please check your inbox.

  •     *Champs requis

Chargement

Référence:
G 1368
Description

[BALZAC] - ROYCE (William Hobart).

Né à New-York. 1878-1963.

Écrivain américain, passionné de BALZAC, il passa sa vie à étudier la Comédie humaine.

Fondateur et président de la Balzac Society of America.

L.A.S. « Colonel Philippe Bridau alias Royce » à l’essayiste Pierre Abraham. « Les Jardies », 14 novembre 1931.

2 pp. petit in-4, papier à ses nom et adresse new- yorkaise, à Brooklyn. En anglais. 

...Please, accept my best thanks for the copy of your book, Proust, which your publisher has sent me. I only regret that the volume did not contain your autograph inscription presenting it to me. I value your friendship so highly, and have such a keen appreciation of your humor, that I eagerly pride every evidence of your interest in me.

The work itself is indeed a Balzac item ; and I have entered it in its proper place in the manuscript of my supplement to a Balzac Bibliography, where your name, like Abou Ben Adhem’s “leads all

the rest”[poème du poète anglais Leigh Hunt : “voilà le nom de Ben Adhem a conduit tout le reste”] ; and also like his, not only alphabetically, but because you “love your fellow men”, - and especially

Balzacians, among whom is numbered Your grateful and faithful Colonel Philippe Bridau alias Royce......

...S'il vous plaît, acceptez les remerciements pour votre livre, Proust, que votre éditeur m'a envoyé. Je regrette seulement que le volume ne contienne pas un mot de présentation par vous-même. J'apprécie tellement votre amitié (...). Le travail lui-même est vraiment un travail balzacien ; et je l’ai fait entrer à la place qui lui revient dans le manuscrit de mon Supplément à une bibliographie Balzacienne, où votre nom, comme dans le poème Abou Ben Adhem, « guide tout le reste » ; et aussi comme celui (votre nom), non parce qu’il ouvre l’alphabet, mais parce que vous "aimez vos semblables", et plus particulièrement les Balzaciens, parmi lesquels on compte votre Serviteur le Colonel Philippe Bridau alias Royce...

William Hobart Royce est un écrivain, critique littéraire, bibliophile, bouquiniste, et poète américain, né et mort à New York, dans le quartier de Brooklyn. Excentrique et totalement hanté par l'œuvre et la personne de Balzac, il a passé sa vie à étudier la Comédie humaine, à la commenter, la classer. Un article paru dans le magazine Life du 24 février 1947 rapporte que :

Charles Sauvageot (1787-1860), musicien (violoniste), collectionneur et donateur, est l’un des pères fondateurs du département des objets d’art au Louvre. Sa collection d’objets d’art du Moyen Âge et de la Renaissance fut léguée au Louvre en avril 1856. Balzac l’estimait beaucoup : dans le Cousin Pons, il écrit que le Musée Pons était « le seul qui pût être comparé à la célèbre collection Sauvageot », et « Entre Pons et

Monsieur Sauvageot il se rencontrait quelques ressemblances. Monsieur Sauvageot, musicien comme Pons, sans fortune aussi, a procédé de la même manière, par les

mêmes moyens, avec le même amour de l’art, avec la même haine contre ces illustres riches qui font des cabinets pour faire une habile concurrence aux marchands ».

« À Brooklyn, un certain William Hobart Royce a passé la plus grande partie de sa vie à se faire le double du romancier français Honoré de Balzac, aussi bien mentalement que physiquement. Il mangeait les mêmes aliments, buvait les mêmes boissons, fumait le même tabac. Il avait même pris l'habitude de se promener en robe de moine un peu comme la robe de chambre de Balzac. Inutile de dire qu'il faisait autorité en matière d'études balzaciennes, car il ne faisait pas qu'imiter Balzac, il était aussi bibliophile et bouquiniste spécialisé dans les éditions rares. Il est l'auteur d'une bibliographie de référence des œuvres de La Comédie humaine »

Royce est l'auteur de poèmes peu connus (Poems of Brooklyn) ainsi que l'éditeur de Frank O'Hara et de Garcia Lorca. Il est aussi le fondateur et président de la Balzac Society of America qui publiait le Balzac Bulletin et qui offrait chaque année un dîner où se retrouvaient entre autres les vice- présidents honoraires : André Maurois, George Arents, et Owen D. Young.

Détails du produit
G 1368
QR Code

Scan this code! phone_iphone

Produits liés
Aucun articles
Aucun articles
Vus récemment

Menu

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Créez un compte gratuit pour sauvegarder les articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter