Voir la vidéo

BOURBON-CONDE Louis V Joseph de, général en chef de l'émigration. Lettre autographe (G 562)

Lettre illustrant les désaccords permanents qui existèrent entre le gouvernement autrichien et les émigrés

250,00 €
Autographe disponible à la vente
100% secure payments
De retour dès 10h
Référence:
G 562
Description
BOURBON-CONDÉ (Louis V Joseph de Bourbon-Condé, 8e prince de Condé, prince du sang).
Né à Paris. 1736-1818.
Général en chef de l’émigration.
L.A.S. de ses initiales « L.J.B. » au baron d’Orb [officier d’État-major de l’Armée de Condé,
détaché auprès du général autrichien Frœlich].
Waldsée (Allemagne), 29 juillet 1796. 1 p. in-4. 

Le prince de Condé, cousin du roi, organisa en Allemagne, à partir de 1791, une armée contre-révolutionnaire qui passa sous commandement autrichien afin de contrer les républicains emmenés par les généraux Moreau, Hoche et Pichegru. Le prince eut de surcroît maille à partir avec le général autrichien Frœlich qui accusa le Corps de Condé d’arrogance et de pillages vis-à-vis de la population locale. 

Cette lettre illustre parfaitement les désaccords permanents qui existèrent entre le gouvernement autrichien et les émigrés, du fait de l’attitude diplomatique de l’Autriche et des vexations subies par Condé. 

 

Le Prince de Condé a confié au baron d’Orb des preuves de sa loyauté ...qu’on dise donc a present, si on l’ose, que nous sommes des brigands ; et qu’on voye l’extrême contradiction qu’il y a contre la plainte du Bailly, et le certificat de l’abbaye... Il demande en p.s. que la Gazette d’Augsbourg rectifie ses fausses assertions contre Condé dont le journal s’était fait l’écho ...Qu’on me fasse justice du gazettier d’Augsbourg, et surtout qu’on le force a imprimer les certificats cy joints, en lui en envoyant copie...

 

Grand Maître de France à la mort de son père en 1740, puis lieutenant général des armées du roi en 1758, Louis Joseph de Condé participe à la guerre de Sept Ans où il remporte les rares victoires françaises. Émigré à la Révolution française, il organise une armée sur les bords du Rhin (Armée de Condé), avant que celle-ci ne soit dissoute en 1800 et ne revient en France qu'en 1814 avec Louis XVIII où il retrouve sa place de Grand Maître de France jusqu'à sa mort à Chantilly en 1818.

Le cousin de Louis XVI, Louis-Joseph de Bourbon, prince de Condé (1736 -1818) fut l’adversaire le plus dangereux qu’ait eu à compter la Révolution : contrairement aux frères de Louis XVI, il s’avéra capable d’organiser et de mener le combat contre-révolutionnaire à l’échelle européenne. 

 

 

Détails du produit
G 562
QR Code

Scan this code! phone_iphone

Produits liés
Aucun articles

Menu

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Créez un compte gratuit pour sauvegarder les articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter